Pharmaceutical case study: Helping universities to succeed

The role of the university in invention and patenting systems worldwide is increasingly important. Find out how Novagraaf assisted the University of Bordeaux and University Medical Centre of Bordeaux’s IP management organisation, SATT Aquitaine Science Transfer, to protect a new breakthrough treatment. 

Research and development outside the private sector is essential to the worldwide innovation system. The private sector simply does not invest in research at the level needed to drive innovation growth. Universities are in a unique position to capture all the benefits of innovation – better understanding of a field of study leads to new areas of investigation, training individuals for private sector jobs and knowledge sharing. In order for universities and hospitals, such as the University of Bordeaux and University Medical Centre of Bordeaux, to commercialise that knowledge, however, they need specialised support. 

Find out how Novagraaf helped them to protect a new breakthrough treatment by downloading the full case study below. 

Universities and IP – a case study

Meeting the threshold for second therapeutic use patents.

Insights liés

NovaWeb

Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole

Face à la croissance du Web et la rareté de disponibilité de certains radicaux de noms de domaine, et sous l’impulsion de l’ICANN depuis le début des années 2000, de nombreuses extensions (dites les « New Gtlds ») s’ouvrent à la réservation progressivement au fil des mois dans le but de désencombrer les registres des bureaux d’enregistrement et de proposer une alternative au traditionnel «.com ».

Par Colombe Dougnac,
Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole
Actualités et avis

Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Par un arrêt en date du 12 mai 2021, le Tribunal de l’Union Européenne (TUE) rejette le recours formé contre la décision rendue par la Chambre de recours de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO), confirmant ainsi le rejet de la demande d’enregistrement de marque portant sur le signe semi-figuratif BavariaWeed au motif que le signe est contraire à l’ordre public.

Par Anna Di Grezia,
Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.