Nouvelle procédure d'opposition au brevet devant l'INPI

Par Vincent Robert,

Depuis le 1er avril 2020, il est possible de former opposition à l’encontre d’un brevet français devant l’INPI. Cette nouvelle disposition entre dans le cadre des mesures prévues par la loi PACTE. C’est la décision 2020-34 du Directeur général de l’INPI qui a officialisé l’entrée en vigueur de cette nouvelle disposition.

La procédure d’opposition permet à un tiers de demander devant l’INPI la révocation totale ou partielle d’un brevet français dans un délai de 9 mois à compter de la publication au Bulletin officiel de la propriété industrielle de la mention de sa délivrance. Cette nouvelle procédure s’applique à tous les brevets délivrés à compter du 1er avril 2020.

Cette procédure possède des similitudes avec la procédure d’opposition au brevet européen. Elle s’en distingue notamment par les points suivants :

  • Le déroulé de la procédure est encadré de manière plus stricte avec des délais prédéfinis à respecter ce qui donne une procédure plus courte.
  • L’INPI ne peut pas continuer la procédure si l’opposant se retire.
  • Recours possible devant la Cour d’Appel de Paris.

Plus de détails sur les modalités pratiques de sa mise en œuvre devraient être communiqués avec les futures directives d’application qui seront publiées par l’INPI.

Toute l’équipe brevets Novagraaf se tient prêt à vous assister sur ce sujet et à déterminer avec vous la stratégie la plus adaptée à vos objectif.

Insights liés

NovaWeb

Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole

Face à la croissance du Web et la rareté de disponibilité de certains radicaux de noms de domaine, et sous l’impulsion de l’ICANN depuis le début des années 2000, de nombreuses extensions (dites les « New Gtlds ») s’ouvrent à la réservation progressivement au fil des mois dans le but de désencombrer les registres des bureaux d’enregistrement et de proposer une alternative au traditionnel «.com ».

Par Colombe Dougnac,
Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole
Actualités et avis

Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Par un arrêt en date du 12 mai 2021, le Tribunal de l’Union Européenne (TUE) rejette le recours formé contre la décision rendue par la Chambre de recours de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO), confirmant ainsi le rejet de la demande d’enregistrement de marque portant sur le signe semi-figuratif BavariaWeed au motif que le signe est contraire à l’ordre public.

Par Anna Di Grezia,
Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.